third
Novembre 2023

Numéro neuf

Retrouvez le numéro neuf de
Third : Comment le numérique nous divertit

Third | Novembre 2023

Comment le numérique nous divertit

Édito


Le numérique a radicalement transformé notre rapport au divertissement, tant s’agissant de la fréquence à laquelle nous nous y adonnons que de la manière dont nous nous divertissons ou dont nous sommes divertis. L’impact du numérique sur nos divertissements est profond, métamorphose nos sociétés et il nous a ainsi paru indispensable d’explorer ce bouleversement majeur dans ce neuvième numéro de la revue Third.

Dans un monde connecté en permanence, le numérique a éliminé toutes les frontières spatiales et temporelles qui encadraient nos expériences de divertissement. Le divertissement est à la portée de tous, à tout moment, sous toute forme, sans limite et à moindre coût. L’industrie du divertissement en a été ébranlée et a dû se réinventer. L’innovation offre des opportunités illimitées mais soulève des questionnements majeurs, de l’émergence de nouveaux risques à la remise en cause des principes et équilibres fondateurs sur lesquels reposent nos sociétés. Les règles juridiques sont marginalisées et les géants numériques font dans une certaine mesure leur propre loi.

Le numérique nous oblige ainsi à repenser la place du divertissement et nos attentes à l’égard du divertissement.

Avons-nous perdu tout contrôle sur notre temps libre ? Comment les nouvelles technologies façonnent et nous font consommer du divertissement ? Quel rôle jouons-nous dans la création et la diffusion du divertissement ? Existerait-il un « bon » divertissement qui s’opposerait au « mauvais » divertissement ? Faut-il définir un nouveau cadre de régulation du divertissement numérique ?

C’est pour répondre à ces questions que nous avons mobilisé l’approche pluridisciplinaire de Third.

Pour commencer, nous vous proposons de nous intéresser à la notion de divertissement.

Pierre Guenancia (professeur émérite de philosophie à l’Université de Bourgogne) nous permet de prendre d’emblée de la hauteur et du recul en confrontant, avec beaucoup de justesse et de discernement, la philosophie de Pascal, premier théoricien du divertissement comme concept générique, à notre époque. Nous poursuivons ensuite avec la retranscription de notre passionnant entretien avec Olivier Babeau (universitaire et président de l’Institut Sapiens, auteur de « La tyrannie du divertissement » en 2023) au cours duquel nous avons pu aborder en profondeur l’évolution de notre rapport au temps libre, le loisir studieux et les mécanismes de résistance face à la tentation de l’oisiveté.

Nos travaux nous ont ensuite conduits à étudier l’impact du numérique sur l’industrie du divertissement.

Pour illustrer cet impact majeur, nous nous sommes entretenus avec Sophian Fanen (journaliste et cofondateur de « Les Jours », enseignant à Sorbonne Université et CELS, producteur associé à France Culture) qui nous a permis de mieux comprendre les conséquences des technologies de streaming sur l’industrie de la musique, ses modèles économiques et la diversité musicale. Nous poursuivons ensuite avec l’article de Grégoire Bideau et Steven Tallec (co-fondateurs d’Arvester) qui explore l’importance de la visibilité des contenus sur les plateformes de streaming vidéo au travers du concept de « découvrabilité ».

Ce numéro exigeait aussi de s’intéresser au phénomène du jeu vidéo, devenu un loisir incontournable. Dans son article, Xenophon Tenezakis (docteur et enseignant en philosophie) traite ce sujet de manière approfondie en proposant une perspective philosophique sur les jeux vidéo et leur impact sur la perception du corps et de la réalité. Il nous encourage ainsi à réfléchir à la manière dont nous interagissons avec les jeux vidéo et comment cela peut influencer notre rapport à la réalité.

Le numérique et la technologie ont ouvert la voie à une autre transformation majeure dans le divertissement, permettant à chacun de devenir actif grâce à l’interactivité et à la création de contenu qui est grandement facilitée. Cette évolution redéfinit la manière dont nous consommons et participons au monde du divertissement. Notre entretien avec Guillaume Bellut (créateur de l’application de magie « Voila ») met en lumière ce phénomène en revenant sur sa passion pour l’informatique qui l’a conduit à créer une application qui rend la magie accessible à un large public.

Le public, avec l’essor d’internet et des réseaux sociaux, ne s’informe plus comme il y a quelques décennies. On ne peut que constater la montée en puissance de l’info-divertissement qui mélange le sérieux et l’amusant, le factuel et le fictionnel. Rémy Rieffel (sociologue des médias et professeur émérite à l’Université Paris-Panthéon-Assas) revient sur ce phénomène où le divertissement devient un mode de fonctionnement : Internet rebat les cartes pour le fonctionnement des médias et la manière dont le grand public accède à ces contenus.

Enfin, Parallel Avocats (cabinet d’avocats dédié au conseil et à la défense des entreprises technologiques – www.parallel.law) analyse la manière dont les règles applicables à la consommation de contenus évoluent dans le cadre de la transition numérique.

Nous adressons nos chaleureux remerciements à tous les contributeurs et espérons que les lecteurs trouveront la lecture de ce numéro aussi passionnante que l’a été sa conception pour l’ensemble de notre équipe.

Nous serons ravis de poursuivre les échanges sur les numéros passés et à venir de Third avec ceux qui le souhaitent (welcome@parallel.law).

Arthur Millerand, Jérémie Aflalo & Michel Leclerc

Associés de Parallel Avocats

www.parallel.law

partager cet article
Partager sur

Ce site utilise des cookies d'audience afin d'améliorer la navigation et les fonctionnalités.